Imaginons que vous vouliez avoir un nom de domaine à vous, avoir autant d'adresses mail dessus, autant de sites Web que vous voulez, avec plein de sous-domaines, etc... Beaucoup de sociétés de services proposent cela sur internet, mais maintenant, nous allons détailler comment faire ça nous-même.

Pour les explications suivantes, je me base sur ma configuration actuelle :

  • un ordinateur en Fedora Core 6
  • un réseau domestique derrière une freebox en mode routeur.

Ceci est largement adaptable à n'importe quel environnement. Toutefois, il est important de rappeler que si vous souhaitez un nom de domaine efficace pour une utilisation courante, un hébergement maison est à proscrire. Il faut préférer un hébergement professionnel (même peu cher) pour assurer un service continu.

La première chose à faire est d'acheter un nom de domaine, en passant par un revendeur qui nous permette un accès complet aux dns. Pour ma part, j'ai choisi gandi, qui fait partie des moins chers et qui propose (à mon goût) les meilleurs services, que ce soit pour les débutants ou confirmés.

Achat du nom de domaine

Dans un premier temps, vous pouvez saisir le(s) nom(s) de domaine que vous souhaitez acheter, sans l'extension ni le www. En effet, l'extension doit être cochée sur la zone de saisie suivante, et le www ne sera qu'un sous-domaine de votre domaine à vous (comme par exemple google.fr n'est qu'un sous-domaine de .fr)

choix_domaine

Cliquez ensuite sur rechercher pour que gandi vous liste les noms de domaine disponibles.

gandi_choix_domaine

De là, il suffit de cocher le(s) nom(s) de domaine choisi(s), de choisir pour quelle période on veut le réserver, puis 'poursuivre ma commande'.

A partir de là, de deux choses l'une. Ou vous êtes déjà client Gandi, dans ce cas rentrez vos identifiants, ou vous n'êtes pas client et il faut alors créer un compte en mettant une adresse mail valide et durable ! En effet, c'est à cette adresse que Gandi enverra vos identifiants et c'est sur cette même adresse que vous serez prévenus lorsque l'expiration du nom de domaine approche, afin de pouvoir le renouveler.

Lorsque toutes ces opérations sont faites, il faut compter quelques minutes pour que le nom de domaine vous appartienne, en tout cas pendant la durée spécifiée ! Félicitations ! Toutefois, nous ne sommes qu'au début de nos peines....

Configuration de la machine

Lorsque nous allons installer et utiliser les programmes nécessaires, ils risquent fort d'être mal configurés et donc de présenter des failles de sécurité. Il est donc fortement recommandé de ne pas laisser un accès extérieur ouvert vers la machine. Si vous avez un routeur, laissez la machine accéder à internet, mais en bloquant tout ce qui peut être entrant. Par exemple, si vous utiliser la freebox en mode routeur, vérifier qu'il n'y ait pas de redirection de ports vers votre machine locale (notamment les ports 25 et 53).

L'objectif est de gérer le domaine et la messagerie pour ce domaine. Pour gérer le domaine, l'utilitaire classique est bind Pour l'installer sur la fedora (à adapter selon votre système) :

yum install bind

Par défaut, le système de gestionnaire de messagerie de la fedora est sendmail. Personnellement, je préfère largement postfix que je trouve plus agréable à configurer. Je choisis donc de supprimer sendmail et d'installer postfix

yum remove sendmail
yum install postfix

Bon, on a maintenant, d'un coté un nom de domaine, de l'autre une machine qui a a priori les outils pour gérer tout ça. On va essayer de faire marcher tout ça ensemble.